De guerre lasse

deguerrelasseSur la plage où deux rebelles
Se tiennent la main,
On voit flotter des nacelles
Dans le lointain.
Ce coin de Méditerranée
En terre d’hébreux
Offre un délicieux été
Aux amoureux.

Ils sont là tous les deux,
Silencieux.
Cet amour qui les dépasse
De guerre lasse.

A quelques mètres de la rive,
Sur le marché,
On vend du raisin, des olives,
Des peaux séchées.
Quelques chats roux sur la place
Viennent lécher
Des arêtes, des carcasses
De crustacés.

Ils sont là tous les deux,
Silencieux.
Cet amour qui les dépasse
De guerre lasse.

Dans la douce soirée moite
Où les murmures
Suivent un soleil écarlate
Entre les murs,
Ils s’inventent un avenir,
Des temps meilleurs,
Une maison où écrire
Des livres d’heures.

Ils sont là tous les deux,
Silencieux.
Cet amour qui les dépasse
De guerre lasse.

C’est en plein cœur de la nuit
Qu’un escadron
De soldats les a surpris
Sur le ponton.
Elle avait un passeport
Israélien,
Le grand fusil a fait un mort
Palestinien.

Ils étaient tous les deux,
Silencieux.
L’amour ne laisse pas de traces
De guerre lasse.