La grille

la grille Un carreau blanc, un carreau noir,
Je dessine la grille du soir.

Le trois horizontal, une impasse de New-York
Où Carmen traînait souvent près des docks,
Le quatre vertical, un seigneur de Vegas
Qui contrôlait les jetons des palaces.

Un carreau blanc, un carreau noir,
Je dessine la grille du soir.

Du trois horizontal, un jour elle a filé
Pour retrouver dans un de ses palaces,
Le quatre vertical, celui que j’ai poussé
Sous une bagnole dans une rue de Vegas.

Une feuille blanche, un crayon noir,
Je suis derrière la grille ce soir,
Et je n’oublierai pas de dessiner
Les barreaux.

One thought on “La grille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website