Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

Fan de littérature américaine, j’étais complètement passé à côté de ce livre écrit en 1961 et qui s’est vendu à 30 millions d’exemplaires dans le monde. Un des plus grands livres que j’ai jamais lu ! (et je m’enflamme rarement). Harper Lee y décrit, vu par les yeux d’une enfant, l’environnement d’une petite ville et la vie de son père avocat. Celui-ci est nommé commis d’office pour défendre un noir accusé d’un viol qu’il n’a pas commis. Cette trame n’est qu’un aspect du roman et n’est développée qu’après un tiers du récit. Si on cherche en France une oeuvre de fiction qui soit le symbole de la laïcité chère à notre pays, on n’en trouve pas vraiment. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est le livre américain qui illustre le mieux les valeurs positives de la société américaine et ses travers aussi. Il est enseigné dans toutes les écoles des Etats-Unis.