O papou a O papou é

O papouSous la lumière des tropiques
Un sorcier de Nouvelle-Guinée
Pratique l’exorcisme pacifique
En mangeant des mangues sacrées.

Dans son décor océanique,
Il dépouille les pierres tombales
De leurs oripeaux maléfiques
En invoquant un dieu austral.

O papou a, o papou é, o papou a, o papou é,

Entouré de tous ses aïeux
Sa prière tient en quelques mots
Adressés aux morts en ce lieu
Qui protège hommes et animaux.

O papou a, o papou é, o papou a, o papou é,

O grands esprits horizontaux,
Cessez toute transformation
De notre belle végétation
En ronds de fumée infernaux.

O papou a, o papou é, o papou a, o papou é,

Au large de l’île magique,
Quelques sorciers occidentaux
Font pousser au milieu des flots
Des champignons gris atomiques.

O papou a, o papou é, o papou a, o papou é.