Tango du désir

Tango du desir

Quand l’étranger a pénétré
Dans la salle des pas perdus,
Les femmes se sont levées
Mais personne ne l’a reconnu.

C’est le tango du désir,
Le corazon argentin,
C’est celui qui fait souffrir
Les fillettes et les putains.

Quand l’étranger s’est approché
De la table où l’on buvait
Le whisky de l’amour fou,
Les femmes se sont mises à genoux.

C’est le tango du désir,
Le corazon argentin,
C’est celui qui fait souffrir
Les fillettes et les putains.

Quand l’étranger a invité
Isabelle à ouvrir le bal,
Les femmes se sont écartées
En silence autour de la salle.

C’est le tango du désir,
Le corazon argentin,
C’est celui qui fait souffrir
Les fillettes et les putains.

Quand l’étranger a déposé
Les mains sur son cou fragile,
Isabelle l’a embrassé
Et les femmes ont fermé les cils.

C’est le tango du désir,
Le corazon argentin,
C’est celui qui fait souffrir
Les fillettes et les putains.

Quand Dom Juan a enlevé
Le masque de la cruauté,
Les femmes se sont évanouies,
Isabelle est tombée sans un cri.

C’est le tango du désir,
Le corazon argentin,
C’est celui qui fait mourir
Les fillettes et les putains.